Décalé

27 décembre 2005

Noël ses traditions et ses diversités

Si l'on s'intéresse à la façon dont Noël est fêté dans les différents pays, on est d'abord frappé par toutes ces ressemblances:
  • les cadeaux,
  • le sapin (au moins dans les pays de l'hémisphère nord),
  • le père Noël,
  • une fête souvent familiale,
  • la dinde,
  • la crèche,
(l'ordre n'est pas si anodin que ça)

Mais si on y regarde de plus près, on s'aperçoit que la mondialisation semble gagner sur les traditions et les particularités de chaque pays.
Ainsi, si le Père-Noël (international : Santa Claus) sévit sur une bonne partie de la terre, certains pays ont gardé leur sparticularités. On peut citer par exemple Saint Nicolas, Sainte Catherine, Sainte Barbe (Belgique, Hollande, Nord-Est de la France), Les Rois Mages (Espagne), La Béfana (Italie), Sainte Lucie (Scandinavie, Suède), Saint Basile (Grèce), Saint Martin (Catalogne), Le Père Gel et Babouchka (Russie), San Dan Lao Ren (Japon).
Juste quelques remarques :
  • Dans le Nord de la France, les mairies organisent des fêtes pour la Saint Nicolas et pas pour Noël. Ainsi, c'est St Nicolas qui descend des beffrois et pas le Père-Noël. Il semblerait aussi que les enfants reçoivent double ration de cadeaux (une le 6 décembre et une autre le 25 décembre).
  • En Espagne, le texte biblique semble (encore une fois) avoir plus d'importance qu'ailleurs. C'est quand même les rois mages qui dans la bible apportent les cadeaux à l'enfant Jésus. C'est donc le 6 janvier que les enfants reçoivent leurs cadeaux (pour l'épiphanie).
  • La Befana italienne (représentée par une sorcière, mais plutôt du type sorcière bien aimée), qui apporte les cadeaux dans la nuit du 5 au 6 janvier et la Babouchka russe qui récompense les enfants sages dans la nuit du 31 décembre sont deux vieilles femmes qui n'étaient pas prêtes ou ont refusé de suivre les rois mages. Du coup, en désespoir de cause, elles offrent tous les ans des cadeaux aux enfants.
  • Le matin du 13 décembre, pour la Ste Lucie, la cadette de chaque famille doit réveiller ses parents, frères et soeurs en leur apportant un petit-déjeuner composé de viennoiseries et de café, vêtue d'une longue robe parée d'une ceinture rouge et coiffée d'une couronne de bougies... Voilà qui n'est pas évident, surtout que les bougies doivent être allumées! Cette tradition perpétue le souvenir d'une riche sicilienne nommée Lucie, morte suppliciée à Syracuse au IVè siècle, et dont le nom évoque la lumière. (Heureusement que mes parents n'ont pas d'origine scandinave, je suis la cadette d'une famille de 4 enfants !)
  • St Basile est aussi fêté le 1er janvier.
  • En Catalogne, Saint Martin faisait sa tournée de fruits secs le 11 novembre, accompagné de son âne fidèle.
Chaque pays a sa spécialité culinaire :
  • En France c'est la Dinde au marron. Je ne suis pas sûre d'en avoir mangé ailleurs que dans les repas de Noël à la cantine.
  • En Provence (oui je sais c'est en France, mais bon...), on conserve le rituel des 13 desserts, personnalisant la Cène avec Jésus et les 12 apôtres (c'est bizarre quand même de rappeler à la naissance de quelqu'un comment il va mourrir). Composés du traditionnel pain à l'huile d'olive aromatisé aux zestes d'agrumes appelé "pompe à l'huile" (c'est vraiment très particulier. Si vous avez l'occasion d'y échapper, allez-y foncez !), de confiseries et pâtisseries locales, de nougats noir et blanc, de fruits confits, en pâte, frais et secs (raisins, amandes, figues, noisettes symbolisant les "quatre mendiants" par leurs couleurs sombres associées à celles des ordres mendiants (Les raisins secs représenteraient les Dominicains, les amandes les Carmes, les figues les Franciscains et les noisettes les Augustains...) ; noix, dattes, etc).
  • En Grande-Bretagne et en Irlande, c'est le Christmas pudding. Quand je travaillai en Angleterre, on m'en a offert un, il faisait deux kilos. Rien qu'à lire les ingrédients, j'avais plus faim (et encore, c'était en anglais, j'avais pas tout compris). Je me souviens que la quantité de wisky était assez impressionnante. Et puis, pour que ce "gâteau" soit "bon", il faut qu'il ait rassi ;-(
  • ...
C'est assez marrant car mes amis musulmans m'ont dit qu'il était hors de question qu'ils fêtent Noël car c'est une fête chrétienne. Je trouve ça assez marrant parce que personnellement, j'ai plutôt l'impression que le côté sacré de la fête tend à disparaître pour laisser place à une fête payenne du consumérisme. Les musulmans ont l'Aïd (le petit qui fête la fin du Ramadan), mais là, seuls les petits reçoivent des cadeaux (souvent des vêtements). Pour les grands, s'ils veulent des cadeaux, il faut qu'ils se les fassent eux-même. Quand je vois les beaux cadeaux que j'ai reçu, je me dis que ca a du bon quand même Noël !

1 Commentaires :

  • "Quand je vois les beaux cadeaux que j'ai reçu, je me dis que ca a du bon quand même Noël !"

    N'est-ce pas ?

    Par Anonymous M. Décalé, à 27 décembre, 2005 13:34  

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet :

Créer un lien

<< Home