Décalé

07 janvier 2006

Médecins du Monde pas très bien accueilli à Londres

Les faits: Selon le Monde daté du 1er et du 2 janvier 2006, Médecin du Monde (MDM) devrait installer le 16 janvier un dispensaire mobile dans le quartier de Londes réputé comme le plus pauvre du Royaume Uni. Il s'agit d'un centre d'accueil, de soins et d'orientation destiné aux réfugiés, demandeurs d'asile, drogués et sans abri dépourvus de couverture médicale. L'objectif de MDM n'est pas de concurrencer le service national de santé mais de d'informer cette population défavorisée qui ne parle pas anglais de ses droits.
La réaction du responsable local du National Health Service (NHS) : "Médecins du monde fait un travail remarquable dans le tiers-monde, mais je pense qu'ils doivent rester là-bas. Cela doublonnera, car nous visons justement ces groupes vulnérables".

Personnellement, je suis choquée qu'un responsable du NHS puisse dire des choses comme ça. Il se peut que MDM n'ait pas choisi le meilleur quartier car il existe déjà d'autres infracturures pour aider ces gens, peut-être. Mais de là à dire qu'ils restent dans les pays du Tiers-Monde, ça me choque.
En France, MDM, MSF, la Croix-Rouge sont installés et ont des missions auprès des personnes démunies. Il est difficile d'accepter la misère devant sa porte. Il est toujours plus facile d'aller aider les gens qui sont loins. C'est peut-être reconnaître la faiblesse du système que d'accepter que des organismes humanitaires s'implantent dans les pays riches. Or hélas, nous en avons besoin.
Ce mauvais accueil à Londre constitue un paradoxe alors qu'en France, les trois derniers dispensaires de la croix rouge en Seine St Denis (93) ont fermés fin décembre. Ils n'étaient pas rentables...

0 Commentaires :

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet :

Créer un lien

<< Home