Décalé

26 avril 2006

Fin du blocage ou la leçon de démocratie


Lundi correspondait au retour des étudiants après deux semaines de vacances mais surtout cinq semaines de blocage. Mais certains étudiants ne comptaient pas en rester là. Ils ont recommencé à bloqué les locaux. Chose très simple à faire, il suffit pour la fac dont je parle d'être une petite trentaine. Les étudiants ont voulu une AG. L'administration a mis à leur disposition un amphi pour que cette AG puisse avoir lieu. La fin du blocage a été voté.
Personnellement, en tant qu'enseignante, j'étais heureuse car je ne sais pas trop comment on aurait pu continuer comme ça et assurer des partiels normalement. Mais ceci était sans compter sur l'assemblée d'hier.
Et oui, une AG était prévu hier donc malgré le vote de la fin du blocage de la veille elle a été maintenue. En tant qu'étudiante en thèse, j'ai le double statut et pouvait donc assister avec les étudiants à l'AG. Dans les filières que nous gérons, les cours ont été suspendus le temps de l'assemblée générale pour que les étudiants puissent voter. Ce sont des petites formations (35) où tout le monde se connait, le but éait biensur de voter pour la fin du blocage.
Alors comme c'est démocratique on vote pour l'ordre du jour: ordre 1: bilan de la lutte et ensuite on parle du blocage, ordre 2: on parle du blocage puis on fait le bilan. C'est l'ordre 2 qui a gagné à une grande majorité, mais les organisateurs de l'AG ont eu un peu de mal à le reconnaître, ils ont donc compté les mains levées.

Bon, c'est pas tout, mais on ne va pas voter sur quelque chose sans en avoir débattu avant. Donc toute personne désireuse pour harranguer la foule avait le droit à deux minutes de parole mais devait préalablement s'incrire.
J'ai zappé cette phase, en demandant aux étudiants de nous prévenir quand on passerait au vote. J'ai quand même assisté à l'arrivée des journalistes. Ah oui, mais démocratie oblige, on vote pour savoir s'ils ont le droit de rester. C'est bon, l'assemblée a voté, on accepte la presse.

De retour dans l'amphi, on va procéder au vote. Ah oui, mais pour tenir compte du débat qui vient d'avoir lieu certaines motions ont été définies. J'ai surtout eu l'impression que le chef de l'AG les définissait au fure et à mesure de ses envies mais je n'ai pas assisté au débat et peut donc être mauvaise langue.
Résultat des votes :
  • POUR la compensation entre les semestres ce qui n'était plus possible depuis la réforme LMD,
  • POUR le fait qu'aucun étudiant ne puisse être considéré comme défaillant aux TD (après un certain nombre d'absence)
  • POUR le calendrier proposé par l'université (à savoir on rajoute deux semaines de cours)
  • POUR le maintien de la charge horaire hebdomadaire (en gros, pas le droit de rattraper les heures perdus les soirs et les samedis)
  • CONTRE la démission du président (il faut dire qu'il a été on ne peut plus conciliant avec les étudiants)
  • POUR la fin de la grève
  • POUR la fin du blocage (à une très grande majorité).
Là, l'amphi contenant près de 1000 personnes se vide, mais c'est long avec les petites portes qu'il y a. Certains, les meneurs entonnent l'Internationale, crient Résistance...
L'assemblée générale a continué, mais avec que les personnes en faveur de la poursuite de la lutte. Je ne sais pas trop ce qui s'y ait dit mais j'ai bien peur que l'on se remette à voter d'ici peu. C'est dur d'accepter sa défaite, mais c'est aussi ça la démocratie.


0 Commentaires :

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet :

Créer un lien

<< Home