Décalé

03 mai 2006

Réflexions du jours

  • Il y a quelques jours maintenant les hauts représentants des églises chrétiennes (catholique, protestant et orthodoxe) ont exprimé ensemble leur crainte de la loi contre l'immigration choisie de Sarkozy. Pour faire simple, c'est, selon eux contre les valeurs chrétiennes d'aide aux plus démunis. J'ai été étonné que les représentants de ces religions s'expriment sur un sujet tel que celui-ci. Mais j'en suis ravie. Si seulement cela pouvait faire changer le point de vue des plus extrémistes qui souvent (hélas) se disent chrétiens... Il ne faut pas se leurrer, je pense que c'est pas courtoisie ou pour ne pas froisser davantage son électorat que Villepin les a reçu à Matignon. Mais personnellement, je trouve ça une bonne initiative, c'est un peu ma vision de la religion chrétienne. Je tenais donc à le souligner.
  • 90 mn, c'est la durée d'un match de foot, mais c'est aussi le temps qu'il a fallu pour tuer Joseph Lewis Clark par injection létale ce condamné à mort dans l'Ohio. Cette exécution relance le débat sur la peine de mort aux Etats-Unis. Plus précisément, la constitution des US (8ème amendement) interdit les chatiments cruels et exceptionnels (en particulier pour donner la mort, si j'ai bien compris). Se pose donc la question de savoir comment exécuter tous ces condamnés qui attendent dans le couloir de la mort, si l'injection létale est considérée comme la voie la plus acceptable. Il semblerait que dans certains états, les condamnations soient suspendues pour vérifier la conformité des exécutions avec la constitution du fait de cet amendement. C'est un pas vers l'abolition, mais ce n'est pas encore gagné. J'ai appris à la radio ce midi que certains états tuaient encore par pendaison, d'autre par le peloton d'exécution si le condamné le demande.
  • Zaccharias Moussaoui, risque la peine de mort. Mais il peut également être condamné à la prison à vie. Dans ce cas, il sera seul dans une cellule sans moyen de communication avec l'extérieur (télé, journaux), sans possibilité de parler à sa famille. J'ai cru comprendr qu'il aurait droit à une promenade quotidiee, mais seul et les gardiens ne seraient pas autorisés à lui parler. De quoi devenir fou assez rapidement, mais qui peuvent expliquer pourquoi Moussaoui, s'attache tant à être condamné à mort.

0 Commentaires :

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet :

Créer un lien

<< Home