Décalé

08 février 2006

Enseigner : deux nouvelles méthodes

Aux Etats-Unis, une nouvelles méthodes d'apprentissage de la lecture connaît un fort développement dans les écoles primaires. Il s'agit de demander aux enfants de lire des histoires à un chien. Le chien est dressé tout particulièrement pour rester calme. L'avantage de cette méthode selon ses défenseurs c'est que les enfants ne sont pas repris par le chien. Le maître ou la maîtresse peut demander parfois à l'enfant, est-ce que tu peux expliquer à Ross (le chien) ce que signifie ce mot ?
En France, se développe une nouvelle façon de dispenser des cours : non plus par Internet (car tout le monde n'y a pas accès) mais via le téléphone portable (le WAP). Les défenseurs prétendent que de cette façon les élèves peuvent réiser leurs leçons n'importe où.
Personnellement, mon métier aidant, je me pose pas mal de question sur l'enseignement. Je trouve que ces deux nouvelles méthodes sont des constats de l'échec des enseignants. Je me souviens quand je suis partie en séjour linguistique en fin de 6ème, j'ai appelé ma mère et je lui ai dit, "je n'ai plus honte de parler allemand, ce n'est pas grave si je fais des erreurs". En cours d'allemand (comme dans bien d'autres cours), quand on était interrogé, il fallait donné la bonne réponse, pas le droit à l'erreur. Je crois que l'apprentissage de la lecture en utilisant une présence canine a pour vocation de rompre avec cette façon d'enseigner qui consiste à reprendre l'élève ou l'étudiant et presque se moquer de lui parce qu'il s'est trompé. C'est certes un bon point, mais pourquoi est-on obligé de faire appel à des artifices ? Pourquoi l'enseignant n'est-il pas capable de faire la même chose, mais sans chien ?
Concernant la deuxième méthode, je trouve qu'elle mache le travail aux étudiants, il n'a même plus besoin de se faire ses propres fiches, on les fait pour lui.
Je pense que les élèves et les étudiants ont encore du mal à voir les cours comme un véritable échange où ils peuvent apprendre et essayer de se nourrir de la connaisance de l'enseignant. C'est bien dommage. Je pense vraiment que l'aspect humain de l'enseignant est indispensable et que le remplacer par des machines ne sera jamais aussi efficace. Après, je me fais peut-être des illusions !

0 Commentaires :

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet :

Créer un lien

<< Home